Essence ou Diesel, quel choix est le plus économique ?

Alors que les moteurs diesels deviennent de plus en plus controversés, en France, le choix pour cette motorisation domine encore largement le marché. L’argument majeur avancé par les constructeurs est l’intérêt économique de ces moteurs. C’est la raison pour laquelle je me suis intéressé de plus près à cet argument présenté comme vérité universelle.

S’il est réellement économique, une comparaison s’impose ! Pour ce faire, j’ai choisi deux véhicules qui me paraissent idéaux pour la comparaison. Il s’agit de la Honda Civic génération VIII en 2.2l diesel et de la Honda Civic génération VIII en 1.8l essence. Ces deux voitures ont exactement la même puissance : 140cv.

D’entrée de jeu on remarque que le match pour déterminer quelle voiture est la plus économique n’est pas si facile ! En effet, la Civic Diesel coutait 25 050€ et la version essence ne coutait que 23 050€, soit 2 000€ de moins pour acquérir la version essence.

Dès lors que l’on choisit la version diesel il faut alors amortir 2 000€.

Selon le constructeur, la Civic diesel consomme 5,3l/100km tandis que la Civic essence consomme 6,7l/100km. Pour la comparaison on va considérer que la Civic essence ne roulera qu’avec du SP98 (plus cher que le SP95). Je me sers aussi des prix d’une station de carburant quelconque, soit 1,538€ pour un litre de SP98 et 1,316€ pour un litre de gazole.

On commence par la partie numérique de la comparaison :

On résout donc le système suivant :

25050 + 0,053 x 1,316 x A < 23050 + 0,067 x 1,538 x A

Avec A = nombre de kilomètres parcourus. Pour faire court et pour s’épargner le détail du calcul, on se rend directement à la solution et on trouve comme solution (arrondie) de cette équation : A > 60 000

Autrement dit, la Civic diesel commence à devenir économiquement avantageuse à partir de 60 000km parcourus. En admettant qu’une personne moyenne parcourt 15 000km par an, il lui faudra donc conserver son véhicule pendant quatre ans pour commencer à tirer un avantage économique en choisissant la Civic diesel.

Cette comparaison entre ces deux Civic est évidemment valable pour tous les autres véhicules du marché dans des mesures plus ou moins équivalentes. En admettant que cet exemple soit généralisé (et je pense que beaucoup de voitures du marché ont un temps d’amortissement plus long que cet exemple) il faut donc réfléchir avec attention à l’utilisation que l’on va avoir de son véhicule et penser à la durée de conservation de celui-ci.

Nota Bene :

Dans cet article il ne s’agit que d’une comparaison économique entre deux motorisations et leur consommation de carburant mais beaucoup d’autres éléments les caractérisent et, par conséquent, l’argument économique de la consommation ne doit pas être le seul caractère décisionnel. En effet, si la consommation et le prix du gazole sont plus faibles que pour l’essence, il ne faut pas oublier que de nos jours, la quasi totalité des moteurs diesels est équipée de turbocompresseurs. Ce type d’admission forcée impose de plus fortes contraintes au moteur pour résister à la pression et use donc prématurément ce dernier (et impacte négativement la fiabilité). Autre détail économiquement préjudiciable aux véhicules diesel : les contraintes physiques imposées par cette motorisation induisent des bloc moteur renforcés avec des métaux de masse importante (la fonte par exemple). Ce surpoids du bloc moteur pèsera donc sur les pneus avants entraînant ainsi une usure plus rapide de ces derniers.

Sans vouloir enfoncer le clou en défaveur de la motorisation diesel, on remarquera qu’elle offre peu d’agrément de conduite (bruit, vibration, sonorité) et qu’elle devient la cible des autorités sanitaires en raison de ses nombreuses émissions de particules cancérigènes… L’essence, au contraire, offrira de nombreux agréments de conduite (silence, souplesse, fluidité) sans augmenter dangereusement le nombre de particules cancérigènes !

On peut néanmoins accorder un autre avantage aux véhicules diesel ; une force de traction puissante grâce à des couples moteurs plus élevés à puissance équivalente comparés aux moteurs essence. C’est la raison pour laquelle cette motorisation est choisie pour les tracteurs, les camions, les 4×4 et autres véhicules transportant de fortes charges ou nécessitant un couple élevé à bas régime.

Itesaki.

Publicités